Procès du dossier de la décennie: Le verdict est tombé

Déc 04, 2023 by maya agaly

Dans un climat chargé de tension et de prières, les soutiens de l’ex-président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz attendaient avec anxiété le verdict.

À 16h40, dans une salle d’audience comble, le jugement a été rendu : l’ancien dirigeant a été condamné à cinq ans d’emprisonnement et à la confiscation de ses biens, reconnu coupable d’enrichissement illicite et de blanchiment d’argent.

Surpris par la clémence de la peine, l’un des avocats de la partie civile, Vadili Ould Rais a annoncé leur intention de faire appel. À l’opposé, la défense de Mohamed Ould Abdel Aziz a critiqué la sévérité du jugement, le qualifiant d’injuste et politiquement motivé, selon Mohameden Ould Ichidou, coordinateur de la défense.

Le Tribunal a aussi ordonné la saisie des fonds acquis de manière illicite par l’ex-Chef d’Etat, ainsi qu’une amende de 500 millions MRU destinée au Trésor Public, en plus de la perte de ses droits civils.

Plusieurs coaccusés, dont les anciens Premiers Ministres Yahya Ould Hademine et Mohamed Ould Bechir, ainsi que l’ancien ministre du pétrole Taleb Ould Abdi Vall, ont été acquittés.

Mohamed Lemine Ould Bobat a reçu une peine de deux ans avec sursis, tandis que Ould Msaboue, gendre de l’ex-président, accusé d’enrichissement illicite, a vu ses biens confisqués et a également écopé d’une peine de 2 ans de prison avec sursis.

Asma Mint Abdel Aziz, fille de L’ex-Chef d’Etat, a vivement critiqué le verdict, le qualifiant d »‘injuste et incohérent », arguant que « son père aurait dû être libéré comme les autres ». Le Magistrat n’a pas suivi les réquisitoires du Procureur qui, en octobre dernier, avait requis une peine de 20 ans de réclusion pour Mohamed Ould Abdel Aziz, et 10 ans pour ses anciens ministres.

Actuellement assigné à résidence à Nouakchott, l’ancien président a déjà passé près de 18 mois en détention.

Les deux parties, aussi bien la défense que la partie civile, semblent résolues à faire appel, certaines estimant la sentence trop sévère et l’autre trop indulgente. Elles ont 15 jours pour se prononcer, après quoi le jugement serait entériné.

Considéré comme le procès de la décennie, durée des deux quinquennats consécutifs de L’ex-Chef d’Etat, le procès, qui a duré 10 mois,
se termine ainsi, joie et consternation des observateurs.

 

Yamina BENDAIDA

Partage Social:

Actualités connexes

Abuja: Levée partielle des sanctions contre le Niger par le Sommet de la CEDEAO

Lors du Sommet extraordinaire tenu aujourd’hui à Abuja, au Nigeria, par les Présidents et Chefs de gouvernement des pays membres ...

Fév 24,2024

Les avocats de Bazoum appellent la CEDEAO à intervenir pour sa libération

Les avocats de l’ancien Président nigérien Mohamed Bazoum ont appelé vendredi la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest ...

Fév 24,2024

Le joueur n°12, l’arme du FC Nouadhibou face aux Sundowns

Ce soir (16h00) au stade Cheikha Boïdiya, FC Nouadhibou affronte son invité sud-africain, les Sundowns, dans un match comptant pour ...

Fév 24,2024