Ghazouani conduit une médiation pour mettre fin au conflit entre le Rwanda et la RD Congo

Mar 30, 2024 by deyloul

Les médias ont rapporté que la visite du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, au Président de la Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, jeudi dernier, s’inscrit dans le cadre des efforts diplomatiques visant à résoudre le conflit armé sanglant qui secoue l’est du Congo Démocratique. Ce qui provoque une grave crise avec le Rwanda, son voisin de l’est.

La visite de Tshisekedi à Nouakchott intervient après une celle de l’envoyé spécial du Président rwandais Paul Kagame et un entretien téléphonique entre Ghazouani et João Lourenço de l’Angola, médiateur de l’Union Africaine entre la RD Congo et le Rwanda.

Le Président congolais a eu une réunion à huis clos avec le Président mauritanien qui a duré une heure, selon la Présidence de la RD Congo sur les plateformes de médias sociaux. Elle a ajouté que le Président mauritanien, actuel président de l’Union Africaine, a promis à son homologue congolais d’apporter un « soutien diplomatique ferme » au processus de paix en RDC.

Selon le communiqué, l’initiative menée par le Président mauritanien s’appuiera sur le processus déjà entamé à Luanda (Angola), et à Nairobi (Kenya), pour restaurer la sécurité et la stabilité dans l’est du Congo Démocratique.

L’agence mauritanienne d’information a rapporté que Ghazouani a affirmé lors de ses entretiens avec son homologue congolais « son soutien aux efforts de médiation déployés par le Président João Lourenço, vice-président de l’UA, afin de rétablir la sécurité et la stabilité en RD Congo. »

Lundi dernier, Ghazouani avait reçu le Ministre rwandais des Affaires étrangères, Vincent Biruta, à Nouakchott, en sa qualité d’envoyé spécial du Président Paul Kagame.

Le responsable rwandais a déclaré dans un communiqué avoir délivré un message sur la coopération bilatérale et certaines questions régionales, sans plus de détails au sujet de la crise dans l’est du Congo démocratique.

Les combats ont repris entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, qui cherchent à contrôler l’est du Congo avec le soutien de l’armée rwandaise. Ce qui a provoqué une dangereuse escalade militaire dans la région.

Partage Social: