Les observateurs internationaux saluent l’élection mauritanienne

Juil 02, 2024 by deyloul

Les observateurs internationaux de l’Union africaine ont annoncé que le vote du 29 juin 2024 s’est déroulé dans une atmosphère calme et transparente.

Dans son discours, le Chef de la Mission de l’Union Africaine, Domitien Ndayizeye, ancien Président du Burundi, a déclaré que l’élection s’est déroulée dans un environnement socio-politique apaisé, sans aucun incident à travers le pays.

Il a ajouté que sa mission, qui comprenait 27 observateurs, a visité 242 bureaux de vote éparpillés dans les wilayas : Assaba, Dakhlet Nouadhibou, Gorgol, Guidimaga, Hodh Elchargui, le Hodh al-Gharbi et les trois Etats de Nouakchott et du Trarza.

Il a salué la maturité du peuple mauritanien et de sa classe politique car ils ont trouvé des mécanismes pour organiser le champ politique de manière consensuelle. Il a félicité les autorités mauritaniennes pour les dispositions prises pour la tenue des élections le 29 juin 2024.

A son tour, le chef de la mission de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (Sin-Sad), Ayasor Chambako, ancien membre de la Commission électorale nationale indépendante du Togo, a affirmé que, malgré le contexte sécuritaire sous-régional difficile dans lequel se trouve la Mauritanie – ce qui est désormais devenu une exception – les élections se sont déroulées dans le calme et dans un climat politique apaisé.

Il a salué les efforts déployés par le gouvernement et la CENI pour le bon déroulement du processus électoral.

Il a ajouté que les opérations de dépouillement ont été effectuées conformément aux dispositions du Code électoral et que le climat de vote a été paisible dans la plupart des bureaux visités.

Il s’est félicité de l’utilisation et de la maîtrise des nouvelles technologies pour l’identification des électeurs et la communication électronique des résultats par la Commission électorale.

Ayassor a appelé les Nations Unies, l’Union Africaine, les Communautés économiques régionales, l’Union du Maghreb Arabe et la Communauté des États sahélo-sahariens à soutenir cet exemple réussi de gestion du processus électoral et le caractère apaisé de ces élections.

A son tour, la cheffe de mission de l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’ancienne ministre du Tchad, Mme Mahamat Noureddine a passé en revue le travail accompli par sa délégation depuis le 24 juin.

Elle a indiqué avoir parcouru une vingtaine de bureaux et assisté au dépouillement des votes dans la capitale et ses environs.

Mme Mahamat Noura souligné la présence remarquable des femmes comme électrices et membres des bureaux de vote.

Elle a déclaré que le vote a été mené conformément aux procédures légales, notamment l’identification des électeurs sur la liste électorale au moyen de la carte d’identité nationale et l’utilisation d’encre indélébile.

Mme Mahamat a indiqué que le tri a été effectué de manière transparente et suivant les procédures, en présence d’observateurs et de représentants des candidats.

Nour a réitéré la disponibilité de l’OIF à soutenir la Mauritanie dans ses efforts visant à promouvoir et à consolider la paix, la démocratie et la cohésion sociale.

Partage Social: