INSAF : 13 partis appellent Ghazouani à briguer un second mandat

Fév 11, 2024 by deyloul

Le Comité de la jeunesse du parti INSAF a appelé le Président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani à briguer un second mandat, lors d’un meeting populaire au Palais des Congrès de Nouakchott.

Le président d’INSAF, Mohamed Melaïnine Ould Eyih, a déclaré que l’appel des jeunes du parti à investir le Président Ghazouani pour un 2e mandat est conforme à la décision des partis majoritaires, au nombre de 13.

Ould Eyih a appelé la jeunesse d’INSAF à maintenir et à renforcer le climat de calme politique qui a caractérisé le premier mandat de Ghazouani, et à y travailler avec la jeunesse des autres partis de la majorité, avec la jeunesse de l’opposition et avec les jeunes mauritaniens sans étiquette politique.

Il a ajouté que ce choix n’est pas venu de nulle part, mais il est le reflet des résultats des récentes élections législatives, régionales et municipales, où la majorité a obtenu 150 sièges sur les 176 du Parlement, 230 communes sur 238 et tous les conseils municipaux. C’est dire que leur soutien exprime l’adhésion de tout le peuple Mauritanien qui lui a accordé cette confiance à travers les urnes.

Ould Eyih a ajouté que, depuis le discours d’investiture de Ghazouani (pour son premier mandat), le parti Insaf a été sollicité par des initiatives de partis politiques et de grandes personnalités nationales pour le rejoindre, et ils continuent d’y affluer encore aujourd’hui.

Les groupes vulnérables du peuple mauritanien ont bénéficié du programme du Président Ghazouani, notamment en ce qui concerne le renforcement du pouvoir d’achat et l’aspiration à une vie décente.

Ould Eyih a énuméré les réalisations les plus importantes qui ont été accopmlies sous l’ère Ghazouani, à savoir: « la Délégation de Taazour, chargée de mettre en œuvre les politiques sociales de son programme, et qui a exécuté d’innombrables projets dans le domaine social ; le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) qui a doublé ses programmes en faveur des groupes vulnérables ».

Le volume des dépenses dans le domaine social, au cours de la seule année écoulée, s’est élevé à 777 milliards MRO destinés à soutenir le pouvoir d’achat des citoyens en général et des groupes vulnérables en particulier.

Ce soutien s’est traduit par des transferts monétaires, des distributions gratuites de vivres et la fourniture de produits alimentaires à des prix très abordables, à travers 1700 magasins répartis sur tout le territoire national, en plus des poissonneries qui vendent à des prix subventionnés, ainsi que les cantines scolaires, qui bénéficient à plus de 100000 élèves.

Partage Social:

Actualités connexes

A l’invitation de son homologue qatari, le Ministre mauritanien de la Défense à Doha

Le Ministre mauritanien de la Défense, Hanana Ould Sidi, s’est rendu au Qatar pour assister à la Conférence et exposition ...

La famille de Diop, un jeune tué dans des circonstances non élucidées, accuse la police

Un jeune mauritanien dénommé Mamadou Diop » a été tué samedi soir devant le café tunisien dans la capitale, Nouakchott, ...

Nouakchott : L’ambassade américaine annonce des fonds pour lutter contre l’immigration

La Section des Relations Publiques de l’Ambassade des États-Unis à Nouakchott a annoncé des opportunités de financement, fournies par son ...